Le centre de tri Valréna

logo valrénaUn centre de tri dernière génération
Valréna est le fruit de la volonté du Sitom Sud Gard, pour une gestion à long terme des déchets.
Géré jusqu’en 2023 par le groupe Paprec, Valréna dispose d’une technologie de pointe, alliant tri manuel et tri automatique.

Les bious du Sitom tri

Miser sur l’avenir : l’Éco- Pôle Nîmes Métropole

Le centre de tri Valréna prend place dans le dispositif multi-filières du Sitom Sud Gard et consolide l’éco-pole Nîmes Métropole.

Les déchets non recyclables de Valréna n’ont plus qu’à parcourir quelques mètres pour être valorisés en énergie à l’incinérateur tout proche.

Le centre de tri Valréna

  • null

    #1 Déchargement

    Processus : Les camions de collecte sélective vident dans la zone de stockage, leurs contenus sont notés avant d’être envoyés sur les chaînes de tri.
    Infos en plus :Le nom Valréna est un rappel du patois local. Cette usine se voulant un peu comme la reine (Réna) du tri et de la valorisation (Val). Réna n’est pas sans rappeler les majestueuse « arena » de Nîmes…

  • null

    #2 Chargeuse

    Processus : L’aventure des emballages recyclables commence à la chargeuse qui les achemine sur les tapis de tri. Un ouvre sac automatique permet de sortir les produits de leurs contenants en toute sécurité.

    Infos en plus :Le centre de tri Valréna a une capacité de 40 000 tonnes de déchets par an.

  • null

    #4 Séparateur

    Processus : Un séparateur va permettre de distinguer deux grandes familles de déchets : les corps creux (bouteilles) et les corps plats (papiers), qui suivront des chemins différents. Les films plastiques sont aspirés.
    Infos en plus : Cette usine, créée par le Sitom, permet de réaliser une économie de 1 000 000 € par an.

  • null

    #3 Pré-tri

    Processus : Les opérateurs du centre de tri interviennent au début de la chaîne. Ils extraient les intrus présents et les déchets pouvant poser problèmes dans les machines automatiques.
    Infos en plus : Le centre de tri emploie à ce jour plus de 25 employés et utilise 6 machines de tri automatiques.

  • null

    #5 Trieur thermique

    Processus : Des trieurs optiques et thermiques automatiques vont différencier et séparer le carton, du papier.
    Infos en plus : Les trieurs optiques ultra-performants distinguent grâce à la lumière la matière en question.

  • null

    #6 Trieur optique

    Processus : Des trieurs optiques et thermiques automatiques vont différencier et séparer le plastique opaque (PEHD), du plastique transparent (PET), des briques alimentaires;
    Infos en plus : Les trieurs optiques fonctionnent à peu de chose près comme une machine à vendange, les deux utilisent la lumière pour déterminer la composition de la matière .

  • null

    #7 Électro-aimant

    Processus : Cet aimant électromagnétique va arracher aux tapis de tri tous les matériaux ferreux.
    Infos en plus : L’acier, comme l’aluminium se recycle à l’infini. Ils sont très faciles à capter dans le processus de tri.

  • null

    #8 Courant de Foucault

    Processus : C’est un courant électromagnétique qui va permettre de projeter les matériaux non ferreux (aluminium) et les distinguer des autres déchets.
    Infos en plus : Même les petits emballages, comme les capsules de café, sont captés et recyclés.

  • null

    #10 Refus de tri

    Processus : 25% des déchets qui finissent au centre de tri sont des refus (déchets non recyclables), ils sont envoyés à l’incinérateur du Sitom tout proche.
    Infos en plus : La proximité du centre de tri et de l’incinérateur a permis d’économiser 1 000 transports, soit 16 000 km par an.

  • null

    #9 Sur-tri

    Processus : Parce qu’une machine n’est pas infaillible, des opérateurs vont finir le tri et rectifier les erreurs de tri qui auraient pu être commises.

    Infos en plus : Les balles de déchets recyclables sont ensuite envoyées dans les industries du recyclage et redeviennent des objets du quotidien.

Le centre de tri Valréna

Passez la souris sur les images pour voir en quoi ces déchets peuvent se recycler